Mardi 8 mai 2 08 /05 /Mai 15:25

Voici le résultat d’un travail assez long de mise au point, qui m’a permis d’utiliser mon téléphone comme GPS pour VTT. Ca ne m’a absolument rien coûté en argent, l’autonomie est d’environ 5h, et c’est très ouvert comme système, tout peut évoluer. Je m’en suis servi sur des circuits très bosselés, et mon téléphone est tombé une seule, fois, j’ai renforcé les attaches et maintenant c’est bon. Le mieux est quand meme d’avoir un nokia, c’est ultra solide.

nokia-vtt-trekbuddy-gps.JPG

 

Voici ce qu'il faut faire pour parvenir au même résultat :

 

1- Vérifier la compatibilité du téléphone

Il faut que le téléphone :

- ait une capacité GPS,

-qu’il soit compatible avec l’application trekbuddy (gratuite). Il faut aller sur www.trekbuddy.net, puis dans «versions », choisir la plus récente, puis click sur la « download page » et vous aurez la liste des systèmes supportés. Sur la 1.1.1, il y avait les symbian, android 2+, android 1.6, blackberry, et IBM J9. Désolés pour les propriétaires d’IPhone !

 

 

2 - Installer trekbuddy.

 

Pour les Nokias, lire ce qui suit. Pour les autres, le lire quand même pour s’en inspirer !

 

Sur mon nokia 5230, il faut télécharger le fichier .jad, puis l’envoyer sur le téléphone via la suite nokia/ovi, ou le déposer dans la mémoire du telephone puis l’ouvrir depuis le téléphone avec application manager.

 

Voilà comment j’ai paramétré le téléphone, dans

parametres/application/applications installées/trekbuddy/options/parametres  suite :

               -clavier à l’écran : desactivé

               -accès au réseau : toujours autoriser

               -connectivité : demander première fois

               -positionnement : toujours autoriser

D’autres paramètres importants :

Parametres/téléphone/affichage

               Luminosité au maximum

               Expiration de l’éclairage : 5 sec (pour économiser de la batterie ; ça joue énormément !)

Parametres/téléphone/gestion du téléphone/verrou automatique : aucun

Une fois que je suis localisé par mon GPS, je mets le téléphone en mode avion , ce qui économise de la batterie. Les cartes étant déjà chargées, je n’ai pas besoin de connection.

 

Il existe d'autres logiciels similaires que je n'ai pas testé ; oruxmaps pour android par exemple.

 


3 - paramétrer trekbuddy


Je vous mets les paramètres que j’ai utilisé, libre à vous d’en changer.

Dans settings,   

desktop :

                              Fullscreen : oui

                              Show trail : oui

Location :

assisted gps yes

                              power usage : low

                              tracklog : ask

                              gpx dt (s) 60

                              gpx ds (m) 10

               Navigation:

                              Route line

                                            Dotted : non

                                            POI incons : non

                                            Choisir une couleur de route flashy, et l’épaisseur maximale

               Misc 

                              Tweaks

                                            Power save : oui

                                            Large atlases : oui

 

 

4 – Créer une carte

 

Trekbuddy est un logiciel avec cartographie embarquée : il faut la charger avant, ce qui le rend autonome ensuite. Il faut pour cela installer le logiciel mobile atlas creator. http://mobac.sourceforge.net/

Une fois lancé, dans le panneau de droite, click « load gpx », et choisir le ficher de la rando choisie sur votre site préféré. Trouver la zone concernée (zoom molette, déplacer avec le click droit) et sélectionner la (click gauche glissé).

Dans map source, je choisis open street map cycle map (mais vous pouvez en prendre d’autres), dans zoom levels je choisis le zoom le plus précis disponible (vérifier en zoomant sur la carte ; quand il y a des croix rouges, c’est trop zoomé ; le niveau de zoom est affiché est en haut à gauche) et je choisis aussi un niveau de zoom qui me permettra d’avoir la vue d’ensemble du parcours. Par exemple, 16 et 13 c’est bien.

Dans Atlas content, je click sur « new », puis je donne un nom à ma carte, je selectionne » trekbuddy tared atlas, OK » ; dans name, je mets le nom de la couche qui correspond à map source. Je fais « add selection » et si je veux ajouter un autre type de carte, je choisis une autre source et autres niveaux, nouveau nom, et add selection. Puis, je click sur « create atlas », et ça avance tout seul !

 

mobac

 

 

5 – mettre l’itinéraire et la carte dans trekbuddy

Il suffit de coller, via l'ordinateur, l’itinéraire dans le téléphone, dans le dossier tracks-gpx/ et la carte dans maps.

Puis, une fois l’appli lancée, click en bas à gauche de l’écran (maison), load atlas, select atlas, (nom de la carte), cr.tar : la carte doit être installée. Dans maison, navigation, tracks, choisir le fichier gpx, puis options, RouteAlong.

Voilà le résultat :

 

ecran-nokia-trekbuddy.JPG

 

6 – fixer l’ensemble sur le vtt

Ca devient ici du gros bricolage, et ça marche bien !

J’ai taillé un support dans un bloc de bois, qui maintient le support normal.  J’en ai fait un autre avec des morceaux de contreplaqués, qui maintenait le téléphone directement. Le miens est fixé de manière amovible, car j’ai plusieurs vélos. Les conseils que je donne :

-mettez plusieurs elastiques, doublez les.

-attachez à plusieurs endroits : sur la potence, sur le guidon

-rajoutez une sécurité : lanière du téléphone vers le guidon

-faites un empattement large,

-il faut qu’il soit le plus petit et donc le moins encombrant et le plus léger possible.

P1090081


et pour finir, la preuve en image que ça marche bien! A 9 secondes, je touche l'écran pour l'éclairer (c'est hors champ de vision) et on voit effectivement après que l'écran est allumé :

 

 

Pour information, il s'agit du circuit des lauzes vers Crémieu (38).

 

gpar06-recyko_.jpg

 

7 - Plus d'autonomie?

J'ai trouvé (et pour le coup acheté) un système universel qui fait fonctionner le téléphone sur 2 piles AA. Je m'en suis

 finalement peut servi, et la connectique avec nokia est mauvaise, mais ça m'a déjà rallongé la batterie de plusieurs heures! Le système en question : GP recyko+ AR06 acheté envrion 30€ à la Fnac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


.8 - Exploiter l'enregistrement de la trace

Trekbuddy propose d'enregistrer la trace, ce qui permet par la suite de :

-la publier sur des sites comme http://www.utagawavtt.com/ ou http://www.tracegps.com/ 

-obtenir les statistiques de votre parcours sur http://www.ibpindex.com/ (il y en a d'autres)

-la visualiser en 3D dans google earth

 

9-Contribuez!

Les cartes que vous avez obtenues avec open street map sont collaboratives. Elles sont offertes par des geometres amateurs qui y travaillent gratuitement. Il manque certaines informations, des chemins que vous auriez pu emprunter par exemple! Vous pouvez maintenant enrichir la carte sur http://www.openstreetmap.org/# en y chargeant votre trace et en vous basant dessus pour dessiner.

Par louprad - Publié dans : vtt
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Dimanche 6 mai 7 06 /05 /Mai 21:09

 

stereographic-panoramic-hugin.jpg

 

 

Faire une photo stéréographique est très long, surtout au début. Mais le résultat en vaut la peine! Une fois habitué, on doit pouvoir y arriver en moins de deux heures. Ce tutoriel explique toutes les étapes. Voici les photos à assembler, pour s’entrainer !

 

 Pendre les photos

 

1

Si possible, bloquer les paramètres d’exposition. Eviter le zoom, il faudrait prendre plein de photos ! On peut prendre

en résolution maximale, mais ça va être plus lourd au traitement. En 2 megapixels, ça sera suffisant pour imprimer l’image en 60x60cm.

Reperer un point au sol autour duquel tourner. Si possible, se caler sur un baton ou autre pour rester toujours à la meme hauteur.

Prendre les photos en mode portrait, en commençant par aligner la ligne d’horizon avec les 20% du bas de la photo. Tourner vers la droite. Une fois la première rangée prise, faire une deuxième rangée mais en alignant la ligne d’horizon sur les 20% du haut. Sur la troisième rangée, on devrait toujours voir le point de rotation du bas. Pour les dernières photos du centre, bien vérifier qu’on a tout ; le photographe doit se déplacer pour ne pas projeter son ombre toujours sur la même zone !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ouvrir Hugin

A télécharger sur http://hugin.sourceforge.net/ . Il faut peut être installer des générateurs de points de contrôle en plus. Je garde les paramètres par défaut. (fichier -> preference -> generateur de point de contrôle)

 

Charger les photos (assistant -> charger les images, sélectionner toutes les photos à importer.

 

Créer des points de contrôle (images -> paramètres : Cpfind (multirow/stacked) laisser 10 points par zone de recouvrement, cliquer créer des points de contrôle). Le processus peut être un peu long, ça dépend de la puissance disponible sur l’ordinateur et du poids ou de la résolution des photos.

Le résultat devrait être 668 points de contrôle.

 

Faire une première sauvegarde du résultat : IL arrive que le logiciel plante, et il n’y a pas de sauvegarde automatique. Il arrive que le projet plante, et on ne peut pas faire ctrl Z – annuler !

Retourner dans assistant : dans « 2. Aligner » on apprend qu’il y a 2 groupes non connectés, entre la photo 19 et la 20.

Aller dans points de contrôle, afficher les photos 19 et 20 à gauche et droite respectivement : effectivement, le photographe a mal bossé et il y a un trou ! Heureusement, en regardant mes photos, je vois que la 100_0844 devrait faire le lien entre les 2.Aller dans images, sélectionner la 5 et la 19 grâce à la touche ctrl, puis cliquer « créer des points de contrôle ». Des points sont effectivement trouvés. Refaire pareil avec la 5 et la 20 (on aurait pu sélectionner directement les 3 images).

 

Aligner les photos

On va maintenant aligner les photos entre elles : assitant -> 2. Aligner. Le processus est un peu long.

A la fin du résultat, la fenêtre « aperçu rapide » a dû se lancer avec une première projection.

 

Première appréciation

Aller dans projection, choisir « équirectangulaire ».2

Puis, dans déplacer glisser, cliquer gauche maintenu sur un point de la ligne d’horizon au-dessus du centre de la photo, et le faire glisser vers le bas pour avoir un panoramique classique (voir image). Ça permet d’avoir un premier aperçu, ici c’est déjà pas mal, il n’y a pas de grosse erreur.

  Ici, on peut voir l’ombre du photographe sur le résultat. Il va fall oir la masquer en utilisant les masques.

 

 

 

 

 

 

 

 

3Retourner dans le menu général, puis masque. Aller sur la photo 14, « ajouter un nouveau masque », délimiter la zone à exclure (double click pour terminer). Recommencer pour toutes celles où il y a une ombre, un pied, un sac, un passant, une voiture, ou autre chose. Il faut seulement que sur une autre photo, cette zone soit visible. 

 

Premier assemblage

Comme aucune zone ne me parait comporter d’erreur, je vais faire un premier assemblage. Je verrai sur le fichier rendu où il y a des erreurs. Cliquer sur assemblage, puis assembler. Mais avant, enregistrer une version sauvegarde ! Ca prend vraiment du temps, donc on peut faire une pause, ou regarder dans le fichier cible : des fichiers tif sont générés et effacés, jusqu’à la première version d’un résultat.

 

Detecter les erreurs41.jpg

En observant le résultat à la loupe, je m’aperçois de certaines choses, notamment :

-pour des photos prises en basse résolution, j’ai un résultat avec une grande précision !

  -une photo floue : rien à faire, dommage !

-une zone mal assemblée.

 

4.jpg

 

 

Je vais retravailler les zones erronnées :

Aller dans aperçu "rapide du panorama", puis dans "déplacer glisser", survoler la zone concernée en maintenant la touche contrôle appuyée.  On s’aperçoit que la zone implique les images 8, 9, 22, 23.  

 

 

 

 

5Aller dans images, sélectionner les 4 photos et cliquer créer des points de contrôle. Des nouveaux points sont créés. Aller dans l’onglet « points de contrôle », afficher la 8 et la 9. A priori, les points de contrôle sont bons. Regarder avec la 8 et la 22. Ca semble bon, mais je veux en rajouter sur la zone où il y a des erreurs. Touche 0, 1 ou 2 pour avoir changer le niveau de zoom. Puis cliquer sur un point à relier. Soit il est trouvé automatiquement à côté, soit il faut l’indiquer manuellement. Sur cette image, j’ai rajouté le point  27.

 

 

  Faire la même chose avec les images 8 et 23, puis 9 et 22, 9 et 23, 22 et23.

Si un point s’est mal rajouté, on peut le faire glisser sur sa vraie cible.

Il faudra ensuite ré-aligner les points, ré-assembler l’image, pour m’apercevoir que le problème a effectivement été résolu.

 

 

6

 J’ai une autre zone qui s’assemble en créneaux : c’est à cause d’un mouvement d’appareil photo pendant la prise, je n’étais pas toujours à la même hauteur.  Malgré un travail sur les points de contrôle, le problème persiste. Je vais utiliser les masques, pour exclure le premier plan (neige) lorsqu’il est sur les photos de la rangée du haut (photos 0,1,12,13).

 7

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue stéréographique8

Après avoir répété le processus assemblage, détection des erreurs, création de points de contrôle+ aligner ou exclusion par masque, je considère que mon panoramique est assez bien assemblé : je veux l’assembler en stéréographique.

Dans projection, je choisis stéréographique. Puis, je zoome avec le bouton du bas. Je passe ensuite sur l’onglet déplacer/glisser, et je centre ma photo en faisant glisser mon centre de la photo vers le centre du cadre en maintenant le click gauche. Je peux faire pivoter l’image avec click droit glissé.

Dans l’onglet recadrer, je détermine les bords de mon image en faisant glisser les côtés, j’ajuste le zoom.

 

Recadrer

Enfin, je vais dans le menu principal, puis l’onglet assembler, dans taille du canevas je mets des dimensions plus conséquentes (par exemple 7000x7000), et je réajuste le zoom et les bordures (dans aperçu rapide, recadrer).

Je clique sur « assembler », et voilà le résultat !

Je peux ensuite corriger les erreurs qui restent, faire du post-traitement, réglage des couleurs, etc.. avec un logiciel classique de graphisme.

Par louprad
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus